Page d´accueil Glossaire

L'idée de créer un glossaire avec une sélection de termes et expressions spécifiques au contrôle externe des finances publiques et aux domaines connexes s'est progressivement imposée au fur et à mesure des multiples travaux de traduction que le Secrétariat général de l'Organisation européenne des institutions régionales de contrôle externe des finances publiques (EURORAI) a été amené à effectuer et à réviser en plus de dix ans d'activité. Sur proposition du Secrétaire général, le Comité directeur d'Eurorai a chargé le Secrétariat général de réaliser un avant-projet de glossaire en collaboration avec quelques institutions membres.

Eu égard au nombre croissant d'activités traitées par EURORAI chaque année et à l'augmentation des membres et fonctionnaires d'institutions membres (ou autres observateurs) impliqués, la connaissance de la terminologie spécialisée et des différents systèmes juridiques et administratifs des pays étrangers devient un enjeu primordial.

Le Secrétariat général espère que ce glossaire contribuera à améliorer la connaissance des systèmes juridiques, administratifs et de contrôle des finances publiques et qu'il facilitera la compréhension entre les spécialistes concernés. Par ailleurs, il espère pouvoir proposer une version définitive complétée, voire enrichie d'un classement par matières, grâce aux suggestions et remarques que le lecteur voudra bien lui faire parvenir.

 

Le vocabulaire est classé par ordre alphabétique dans les quatre langues officielles d'EURORAI : français, allemand, espagnol et anglais. Outre les traductions des différentes entrées, l'ébauche du glossaire a été enrichie de définitions, explicitations et tournures lorsque cela a été ressenti comme nécessaire. Les expressions signalées par les mentions (F), (D), (E) ou (UK) sont respectivement circonscrites à un usage français, allemand, espagnol ou anglais ; la traduction de ces termes dans les autres langues n'a qu'un but explicatif.

Parfois, dans un souci de cohérence, il nous a fallu procéder à des choix difficiles ou même arbitraires entre des propositions de traduction tout aussi acceptables les unes que les autres. Le lecteur doit être conscient du fait qu'il ne s'agit que d'un avant-projet qui tente d'établir un premier lien entre les langues, leur usage et les différents systèmes existants dans le cadre du contrôle des finances publiques et des domaines qui s'y rapportent (tels que système budgétaire et comptabilité publique).

 

Le Secrétariat général tient à remercier toutes les personnes qui ont aimablement mis leurs connaissances et leur engagement au service de cette tâche difficile.